Brève fiction d’été 2021-03 : « Drame à la rame ».

« Rame ! Rame ! Rame !… »
Flo ne doit rien lâcher. Elle ne peut pas lâcher. Il faut qu’elle y arrive.
Contre la fatigue à flots.
Le sel lui gerce ses lèvres…
Épuisée.
« Ne pense à rien, ou alors à tes enfants, tu veux les rejoindre… Et rame !»
Le sel lui picore ses yeux.
La chaleur l’étouffe. Les rafales régulières ne la vivifie pas.
Le sel lui grignote sa gorge.
Flo a soif. Elle a faim. Un creux cristallisé de sodium pur.
Ne pas penser. N’écouter qu’une voix. Celle qui ordonne.
Des gouttes l’éclaboussent. Ne la rafraîchissent pas.
Goût d’iode qui ramone sa gorge.
« Rame ! »
Flo est lasse.
Et elle rame, encore et encore. Pour y arriver. À temps.
Le temps, la puissance, la vitesse, l’endurance. Ne rien lâcher.
Ne pas lâcher. Pas maintenant. Elle serait foutue. Rame !
Rame !
Ce qui l’inquiète ?
Rame !
Son mari…
Rame !
Son mari ?
Rame !
Il n’a plus le rythme.
Rame ! Rame !
Il n’a jamais eu le rythme. Le bon rythme qui s’arrache.
Rame ! Rame ! Rame !
Depuis le début, elle sent qu’il est perdu, qu’il a perdu, qu’il va les perdre.
Rame ! Rame ! Rame ! Rame!
Mais elle ne veut pas lâcher.
Flo ne peut pas lâcher.
Flo rame et rame et rame.
Flo pense à ses enfants.
Flo rythme rauque et en sel urticant.
Souffle acide.
Concentrations dramatiques et douloureuses.
Flo rame !
Elle sent qu’il cède, qu’il ne tiendra pas. Qu’il n’y arrivera pas…
En elle-même, maintenant, c’est lui qu’elle exhorte, bien plus qu’elle :
« Rame, bon dieu, mais rame, rame, rame… »
« On va pas y arriver, putain ! Rame, tocard !… »
Et…
« Rrraaahhhaa, Minou, à quelle heure ? les sushis ? »
Implacable en œillade irritée de sueur, Flo crache  :
«  Tais-toi putain et rame ! reste encore 20 minutes, merde ! »
Il va lui saborder son défitness : « Ramons en tandem »…
Flo rame, mauvaise et saumâtre. Là-bas, la coach se marre au diable, avec une moue minable en direction de son mari affaissé, mollasson sur son rameur essoufflé.

© Georges FOVEAU – Juillet 2021

1 comment

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire. Votre email ne sera pas publié