Chronico rapido pour cadeau in extremo 2*… à lire : « Marécages » de Serguei Dounovetz

« Marécages » de Serguei Dounovetz est le roman noir épique incontournable pour époque opaque, à lire ou à offrir pour ce Noël.

En particulier à offrir à toutes celles et à tous ceux qui sont persuadés :
– qu’il n’y a que les Américains pour bien savoir écrire des romans noirs,
– qu’il n’y a que les Américains pour bien savoir écrire des romans noirs, urbains et dans les grands espaces, façon « Nature Writting »,
– qu’il n’y a que les Américains pour bien savoir écrire de la SF pré-apocalyptique avec des robots humains, trop humaines…
– etc…

Serguei Dounovetz n’est pas Américain.
Pourtant, il nous offre là un roman noir flamboyant qui envoie du lourd et qui ne s’essouffle jamais.
Dans notre monde légèrement plus vieux et encore plus violent, il manigance avec brio l’histoire lyrique d’une fratrie entre Camargue ensauvagée, dictature corrompue, bidons-villes inflammables, mafia fielleuse et misère assassine.
Le tout tissé sur le destin d’une enfant qui ne l’a jamais vraiment été… Jusqu’à sa rencontre avec les 3 frères Zac, Harvey et Samuel Yellow, si différents et pourtant si unis.

Et, en plus, en quelques 400 pages, Dounovetz résout enfin les lois des robots d’Asimov !

C’est, noir, généreux, palpitant, riche, terrifiant et touchant, plein d’humour et de tendresse malgré tout…
Et toujours politiquement incorrect quand il s’agit de dénoncer les salauds et les fachos quel que soit leur fanatisme.

« Marécages », Serguei Dounovetz, Balland, 24 €.


© Georges FOVEAU – Décembre 2021

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire. Votre email ne sera pas publié