Le poids des traditions, Georges…

Une anecdote d’Audio-Lecture
Et en Anglais dans le texte.

Le vendredi 19 février, en préparant le dîner , j’écoutais en audio-livre, le 4° tome des enquêtes de Cormoran Strike : « Blanc Mortel », par un certain Robert Galbraith ( 😉 ).

4° enquête de Cormoran Strike

Un ministre donne rendez-vous au détective au Pratt’s Club.
L’associée de Cormoran lit la page Wikipédia prétendûment consacrée au club (ficelle facile de vérisme frauduleux de polardeux…) et :
« C’est un club réservé aux hommes… Les femmes n’y sont pas admises sauf si elles sont invitées par un membre…
Et, pour éviter la confusion, tous les employés s’appellent George… »

Je me gausse de cet insolent humour désuet.

Mais !
Ayant été journaliste à défaut de détective, par effronterie, je jette un œil sur Wikipédia et… :
« To avoid confusion, all male staff members are referred to as ‘George’. This caused a minor dilemma when the first (and as of 2020, only) female steward was hired in the 1980s; this was resolved when it was decided that she would be called ‘Georgina’… »
https://en.wikipedia.org/wiki/Pratt%27s

Ah… On ne rit pas, merci.

© Georges FOVEAU – février 2021

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire. Votre email ne sera pas publié