Méliès, Wilde et la Machine à non-différence (2)…

La deuxième livraison des podcasts de (science-) fictions précédant le Festival de l’Imaginaire du Pays d’Aix est arrivée la semaine dernière (depuis hier…).
Leur mise en sons a été réalisée par Vincent Corlaix.

Première « Improbable Destinée » de la semaine 2 avec Georges Méliès dans un rôle méconnu et accompoagné d’un assistant que nous n’attendions pas là…

Deuxième « Improbable Destinée » de la semaine 2, sous le sourire ravageur de mon ami Oscar Wilde qui a bien voulu se prêtait à ce pastiche littéraire. Même si son sourire fut un des rares points de sa personnalité qui le complexait.

Pour le deuxième épisode de « La Machine à non-différence » et avant de vous laisser faire plus ample connaissance avec la remarquable Pauline Clocwork….

Spirula Spirula


Une petite précision tentaculaire s’impose :
certains auditeurs se sont émus que les « Céphalos » bienveillants du feuilleton soient en fait des êtres alguimorphes.Les spirules (spirula spirula) sont pourtant bien des céphalopodes.La confusion vient de la verte spiruline…Qui n’est pas une algue non plus, d’ailleurs.À bon entendeur…

« Avec tous ces Céphalos, j’ai l’encéphalo qu’il faut…. » Pauline Clocwork

Et si ça vous plait…., écoutez aussi par là !

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire. Votre email ne sera pas publié